conseils pour opérer des petits entretiens plomberie

Conseils d’entretien et petites réparations en plomberie

Il arrive parfois que vous soyez conduit à résoudre un problème de plomberie par vous-même. Quelques recommandations pratiques vous permettront de déceler rapidement une fuite de tuyauterie sans difficulté. Au travers la lecture de notre blog, vous découvrirez par la même occasion comment installer ou remplacer vos équipements plomberie sans intermédiaire.

Déterminer la perte d’eau grâce au compteur, c’est possible !

Une hausse anormale de facture d’eau a généralement pour cause une fuite à l’origine.

Trouver d’où provient une fuite, c’est facile. Commencez par couper le compteur puis attendez au moins douze à vingt quatre heures.

Le compteur une fois coupé, notez immédiatement ce qu’il affiche. Faites aussi cela dès la réouverture. Rapprochez les deux chiffres, calculez- en l’écart pour connaître avec précision la quantité de perte d’eau :

  • Pour freiner temporairement une fute et détecter d’où il provient, fermez d’abord votre robinet principal qui se trouvant juste en aval au niveau du compteur. Ne le remettez pas en marche avant au moins douze à vingt quatre h.
  • Vérifiez ce qu’affiche votre compteur et consigez-le sur bloc note. Votre consommation d’eau s’affiche en m3. Quant aux autres unités : hectolitres, dal et litres , elles sont clairement visibles à droite de la virgule. Ces indications-là vous révèleront tout à propos de la perte d’eau ayant fait explosé la facture à votre insu. Il vous suffira de noter l’écart après l’écoulement d’une durée de douze à 24 heures.
  • Rouvrez le compteur , notez le résultat . Faites activer le robinet pour laisser circuler l’eau sans perdre le compteur de vue . Quand ce dernier continue à tourner, cela veut dire que votre système de tuyauterie fuit. Stoppez le compteur de nouveau pour pouvoir noter le résultat final. Ca y est, vous avez noté ce que votre compteur d’eau a révélé ; il est temps de confronter les chiffres et de calculer l’écart pour déterminer votre valeur exacte de perte de volume d’eau. Divisez ce chiffre par 12 ou par 24 , notamment selon la durée de la coupure, pour connaître le débit réel de fuite d’eau.
  • La fuite est bien présente, le volume et débit réel de perte d’eau sont également connus, il ne vous restera plus alors qu’à vérifier toutes vos installations et robinets pour identifier cette-fois-ci l’origine de la défaillance de votre plomberie.

Marre des problèmes de fuited’eau ? Les conseils indispensables

La fuite d’eau peut surgir d’ un tuyau ou un raccord en mauvais état de marche .

  • Comblage de tuyau fuyant cuivre : Quels produits choisir

Comblez efficacement une fuite de canalisation au niveau d’un tuyau en Cu en utilisant d’un ruban adhésif spécial « autoamalgamant » ou d’un mastic bi-composant adhésif et durcisseur.

  • Que faire pour réparer son raccord fuyant

Il suffit de remplacer le joint pour réparer une fuite sur un raccord défectueux.

  • Utiliser un mastic pour réparer une fuite sur un tuyau en cuivre :

Première étape : décaper la conduite. Prenez un chiffon et commencez par sécher la zone fuyante et puis, poncez délicatement le tuyau sur une surface légèrement plus large que la fuite. Ceci vous permettra d’accrocher facilement le produit.

Pour parfaire son polissage, il faudra utiliser une brosse métallique, une laine fine ou un morceau de toile émeri fine Morcelez le mastic par tranches en barre et malaxez le produit jusqu’ à obtention d’ une sphère de teinte homogène et huileuse . Le mastic peut être appliqué directement sur la conduite une fois prêt. La surface de fuite a été bien polie . Il vous faudra maintenant y aplatir le mastic initialement malaxé et vous assurer qu’il adhère bien à celle-ci. Laissez sécher aussi longtemps qu’il faudra.

  • Pallier un problème de fuite sur tuyau en Cu à l’aide d’un ruban adhésif spécial :

Commencez par nettoyer et par poncer le tuyau puis, séchez la zone avec du chiffon ou à l’aide un sèche-cheveux. Préparez la bande autoamalgamante ; pour pouvoir l’appliquer ensuite sur la conduite fuyante .

Votre raccord manifeste une fuite ?

Une fuite a été repérée au niveau de la bague en PVC. Que faire ? Trois possibilités s’offrent :

  • Remplacez-la si elle est défectueuse.
  • Resserrez-la si elle demeure encore en bon état de marche.
  • Replacez ou remplacez le joint si le problème ne réside pas au niveau de la bague elle-même.

Colmatage antifuite : quelle solution choisir pour son tuyau en cuivre ?

A moins d’être expérimenté , localiser la source d’une fuite du premier abord n’est pas une tâche facile pour un certain nombre de raisons : tuyaux défectueux à cause d’un choc direct important,gel de canalisations, soudage de mauvaise qualité, défaut de fabrication, micro-vibration, effet coup de bélier… Les petites réparations de fuite d’eau peuvent s’opérer facilement à l’aide d’un ruban ou d’un mastic antifuite tandis qu’un important jet de fuite nécessitera la restauration partielle ou complète de tout un système de raccord en canalisation .

  • Mastic bi-composant antifuite :

Proposé en barres mais aussi en tablettes minidoses, le mastic antifuite bi-composant comprend 2 composants dissociés : durcisseur et adhésif. On le module avec les doigts jusqu’à obtention d’un mélange parfaitement homogène et moelleux qu’on applique sur la zone de contact, c’est à dire la partie fuyante de votre tuyau en Cu pour permettre le colmatage.

  • Bande adhésive antifuite autoamalgamante :

Le ruban adhésif antifuite ne doit pas être confondu avec un ruban électricien ou avec d’autres types de rubans adhésifs. En effet, celui-ci est par nature autoamalgamant ; il fait corps avec votre tuyau une fois employé pour stopper sa fuite.

réparation problème de fuite sur tuyauterie en PVC : comment procéder ?

  1. Fermez l’alimentation principale en eau ; votre compteur

Le compteur a été coupé , il vous faudra ensuite vérifier au niveau de l’alimentation et faire en sortes qu’aucune eau ne réussisse à traverser votre canalisation abimée .

  1. Localisez et coupez la partie défectueuse du tuyau PVC :

L’opération commence par le marquage de part et d’autre de la partie abimée de votre tuyau PVC. Une fois cela fait, opérez directement sa découpe en utilisant une scie égoïne, une scie à guichet ou une scie à métaux.

  1. Les segments résiduaires doivent être entièrement limés

L’usage d’un cutter, d’un papier abrasif ou d’un simple couteau s’avère plus efficace que celui d’un ébavureur conventionnel pour limer la surface de contact de votre tuyau fuyant en PVC.

  1. Vous pouvez maintenant dégraisser les surfaces de contact :

Servez-vous d’ une feuille essuie-tout imbibée d’alcool pour astiquer les manchons et les extrémités restantes de la conduite sur 3 à 5 cm . Servez-vous d’ un détergent classique ! .

  1. Il est temps maintenant d’opérer le dégel des champs de contact :

Il est indispensable d’opérer le dégel des zones de contacts pour en garantir l’adhérence à la colle antifuite .

  1. Les segments de tuyau à échanger une fois regroupés , Il vous faudra les dimensionner

Avant d’enlever la partie défectueuse n’oubliez pas de la métrer . Retirez donc un centimètre de la longueur obtenue.

  1. Ca y est, le calibrage est fait , il vous faudra maintenant segmenter le nouveau fragment de tuyau :

Votre tube de remplacement est enfin prêt, introduisez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Ensuite, prenez un stylo-feutre et commencez par tracer la longueur à découper . Muni d’un scie égoïne, scie à métaux ou scie à guichet coupez le tube de remplacement puis décapez ses bouts . Vous pouvez utiliser un papier abrasif ou un simple petit couteau à la place.

  1. Pensez maintenant à assembler le nouveau tuyau à votre système de tuyauterie :

Votre canalisation est enfin prête à recevoir votre fragment de tuyau de remplacement ! Pensez tout d’abord à éloigner légèrement l’une des sections de conduite restantes puis commencez dès lors à défaire les colliers assurant la fixation de la partie la plus courte. Ceci, de sorte qu’ elle soit enlevée du mur ou bien placée par terre.

  1. Consolidez la fixation de votre tuyauterie rassemblée par encollage des zones de contacts :

Appliquez la colle sur les surfaces dégelées soit à l’intérieur des manchons, ou bien à l’extrémité du tube et des sections de la conduite d’origine.

  1. Manchons et tubes doivent être accolés :

Les manchons une fois intégrés aux bouts de votre tuyau neuf , saisissez-le tube à son tour pour l’enfiler de part et d’autre des deux côtés.

Conseils d-entretien et petites réparations en plomberie

Recommandations pratiques pour changer le mécanisme de chasse d’eau

Ca y est c’est décidé, il vous faudra remplacer votre chasse d’eau existante. Vérifiez donc au niveau du robinet d’arrivée et assurez-vous qu’il soit bien coupé. Vous le trouverez à l’un des deux côtés du réservoir.

  1. Démontez la chasse d’eau à commencer par retirer le couvercle :

Pour le démontage d’une chasse d’eau tirette, il faut la dévisser simplement. Pour désinstaller une bonne vieille chasse d’eau pressoir, dénouez le fil la liant au mécanisme de vidage.

  1. Pensez maintenant à retirer l’ ancienne chasse d’eau :

Muni d’ une clé plate ou clé à molette, commencez par dévissez l’écrou reliant le robinet d’arrivé au système de remplissage. Dévissez l’écrou en plastique assurant sa fixation pour retirer le robinet flotteur du réservoir. Le corps du mécanisme de l’ vielle chasse d’eau doit être aussi détaché du réservoir. Faites-le en effectuant une rotation de 90 ° à l’inverse du sens de l’aiguille d’une montre.

  1. Retirez le joint du réservoir des toilettes :

Commencez par dévisser les écrous qui enferment le réservoir des toilettes sur la cuvette. Enlevez les vis par le haut ensuite.Après avoir détaché le réservoir, soulevez-le et posez-le . Enlevez le soin d’étanchéité usagé ; dévissez aussi le système de fixation du réservoir en vous servant d’ une clé spéciale.

  1. Remettez le réservoir à sa place : sur la cuvette :

La céramique doit être purifiée en premier. Remontez le réservoir par la suite ! Vissez-en le fond. Faites pareil avec l’écrou du système de fixation de la nouvelle chasse d’eau mais cette-fois à l’aide d’ une clef spéciale. Maintenant place à l’installation du nouveau joint mousse. Une fois cela fait , la rondelle conique doit être intégrée au vis de fixation du réservoir. Le vis de fixation est à inséré en dernier ; serrez les écrous.

  1. Remontage robinet/flotteur , l’avant-dernière étape du montage de votre nouvelle chasse d’eau :

Faites glisser un joint sur le pas de vis du robinet flotteur ; intégrez le pas de vis dans le trou correspondant . Renforcez l’écrou de fixation du flotteur avant l’installation d’un joint fibre dans l’écrou du robinet. Revissez-le manuellement à la fin. En usant d’une clef idoine, serrez l’écrou et maintenez le robinet en même temps .

  1. Mettez la chasse d’eau neuve en place :

La hauteur du nouveau mécanisme de chasse doit correspondre à la taille du réservoir. Il vous faudra par la suite monter le mécanisme tout au fond du réservoir, notamment sur sa base. La fixation s’opère par rotation manuelle tournant à 90° dans le sens de l’aiguille d’une montre.

 Résistance d’un chauffe-eau : les bonnes pratiques au nettoyage

  1. Débranchez puis déconnectez totalement le chauffe-eau:

Commencez par éteindre le disjoncteur principal avant d’opérer le nettoyage d’un chauffe-eau .

  1. Le chauffe-eau électrique une fois débranché de la prise électrique : il est prêt à être vidangé

La vidange n’est pas nécessaire pour nettoyer un chauffe-eau électrique à résistance stéatite tandis que c’est le cas concernant un chauffe-eau thermoplongée. En effet, il vous faudra nettoyer la cuve du chauffe-eau électrique.

  1. Ôtez la résistance

Après avoir vidangé votre chauffe-eau électrique, démontez la résistance placée sous le capot de protection ! Dévissez également le capot de protection pour l’enlever totalement.

  1. Félicitations ! vous avez récupéré la résistance, détergez- la maintenant
  2. Après avoir tout nettoyé , pensez à remettre la platine à sa place et puis, remettez le chauffe-eau en marche

La réinstallation de la platine suffit pour le cas d’un chauffe-eau électrique à résistance thermoplongée. Pour celui d’un chauffe-eau à résistance en stéatite en revanche, le remontage du fourreau est nécessaire sur la résistance avant replacement de cette dernière dans la cuve. Celle-ci doit être remplie avant la remise en marche du dispositif électrique de chauffage.